TOURISME

Noël alsacien, leçon n°3

par DG | 17 décembre 2010

Après les guirlandes, les lumières, les sapins, il ne faut pas oublier que l’Avent à Strasbourg est aussi un chemin semé de petits gâteaux dont la cuisson embaume les maisons. Pour en savoir plus, nous avons consulté une spécialiste de ces gourmandises, Mireille Oster.

Antoinette, la fée des sapins

par DG | 14 décembre 2010

Photo de Geneviève Engel A Strasbourg, on connaît bien le Père Noël. C’est une sorte d’enfant du pays, même si certains racontent qu’il est originaire de Laponie et qu’il arrive en traineau du Grand Nord, tiré par ses rennes, dont le célèbre Rodolphe, « le petit renne au nez rouge » ! Admettons… mais Strasbourg a l’exclusivité d’Antoinette qui, depuis 17 ans, installe place Kléber un immense sapin -de 30 mètres environ- et le décore !

Noël en son royaume

par DG | 9 décembre 2010

Noël a un pays, l’Alsace et une capitale, Strasbourg. Il n’est qu’à y assister aux derniers préparatifs de l’Avent pour comprendre qu’ici, Noël, c’est autre chose. Ou alors, c’est la France -de l’intérieur- qui a fini par remplacer Noël par une grosse fête de la consommation. Grosse bouffe avec foie gras, huîtres, saumon, poulardes, chapons, homards. Avec champagne et alcools. Avec gros cadeaux, encombrants si possible… une fête dont on évalue la réussite aux m3 de papiers d’emballage qui débordent des poubelles, au nombre de bouteilles vidées, aux maux de tête et d’estomac. Au découvert sur le compte bancaire.

Le centenaire du Lutétia

par DG | 11 octobre 2010

L’hôtel Lutétia, à la façade dressée au coin du boulevard Raspail et de la rue de Sèvres comme la proue d’un paquebot, fête ses cent ans. Il est le premier hôtel Art Déco de Paris et demeure le seul palace de la rive gauche.

Soulac au bout du monde

par DG | 17 septembre 2010

Quelle meilleure formule que celle d’Eric Holder, De loin, on dirait une île [1] , pour évoquer Soulac et cette région ambiguë dont le nom seul fait briller les pupilles des amateurs de vin : le Médoc…

Verte, la Grosse Pomme ?

par DG | 8 septembre 2010

Vous êtes-vous jamais trouvé, comme Barbara Streisand, dans un New York state of mind ? Ou souffrez-vous, comme Norah Jones dans son album New York City, de ce “beautiful disease” ? Si oui, embarquement immédiat pour une flânerie urbaine et verte.

| 1 | 2 | 3 | 4 | 5 |